Auteur : Veronica Roth

Editeur : Nathan

Prix : 16.90 €

464 pages

Résumé :

 Le règne des factions a laissé place à une nouvelle dictature. Tris et ses amis refusent de s'y soumettre. Ils doivent s'enfuir. Mais que trouveront-ils au-delà de la clôture? Et si tout n'était que mensonge ?

Mon avis :

Cette clôture de la série m’a beaucoup plu. Je l’ai attendu longtemps et j’ai pris mon temps pour le lire, sachant que c’était le dernier. Très souvent, les fins de séries me déçoivent (le syndrome Harry Potter, je ne sais pas si un jour je m’en remettrais …) mais heureusement, cette fois-ci, non.

Les rebondissements sont nombreux et orchestrés avec brio. On ne s’ennuie pas une minute et surtout, on ne s’attend pas à tout ce qui arrive. Le suspense est haletant et on enchaîne les pages aisément, rien que pour savoir ce qui arrive ensuite.

 J’ai été ravie de retrouvé Tris et Quatre. J’aime beaucoup ces personnages en tant qu’individus mais aussi en tant que couple. La romance est une partie importante de l’histoire mais pour autant elle ne prend pas toute la place. Il n’y a pas de mièvrerie ou de guimauve. L’un comme l’autre ont des défauts et leurs actions, bonnes ou mauvaises, ont des conséquences directes sur leur couple.

Enfin, c’est la fin du roman qui m’a littéralement coupé le souffle. Je ne m’attendais pas du tout à ce revirement. Veronica Roth ose quelque chose que peu d’auteurs ont le courage de faire. En général, c’est le genre de truc qui passe ou qui casse. J’ai eu du mal à m’y faire, j’ai même relu les quatre derniers chapitres. Mais au final, cette fin a du sens et donne à la série entière un nouveau caractère.

D’autres thèmes sont abordés : les idéaux que les personnages ont pour l’avenir, l’amitié, le courage, les liens du sang, le sens du devoir, l’amour et surtout l’espoir.

Cette lecture a donc été plus longue que d’habitude mais j’ai pu savourer le dernier tome de la série, qui est très réussi et qui conclue magnifiquement la trilogie.