Auteur : Yelena Black

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 17.90 €

333 pages

Résumé (éditeur) :

Une école de danse d’élite, des secrets terrifiants, un don … ou une malédiction ?

Vanessa vient d’être admise à la prestigieuse académie du New York Ballet … après sa sœur, brillante élève, disparue il y a 3 ans. Un drame qui hante chaque instant, chaque pensée, chaque geste de Vanessa. Entre deux répétitions acharnées de l’Oiseau de feu, la jeune ballerine n’a plus qu’une idée en tête : se lancer sur les traces de Margaret. Au risque de se perdre elle-même …

Mon avis :

L’univers de la danse classique m’est quelque chose de totalement inconnu et ne m’a jamais vraiment attirée. J’ai donc abordé ce roman qui se déroule dans la plus célèbre école de danse et du spectacle américaine (Julliard … comme dans Glee, parfaitement) sans aucun a priori ni aucune attente.

J’ai bien aimé ce roman, plutôt young adult. Mon manque de connaissance sur la danse classique ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture. J’ai eu un peu l’impression d’être dans des films comme la série Sexy Dance ou Dance for it, films que j’ai du voir des dizaines de fois …. Le décor de l’école et les personnages sont plutôt sympas et on les imagine sans peine en lisant le roman.

Vanessa est une héroïne sympa même si elle m’a agacée à quelques moments. Elle veut à tout prix savoir ce qui est arrivé à sa sœur Margaret. Elle est persuadée qu’elle n’a pas disparu du jour au lendemain sans donner de raison ni à sa famille ni à ses amis et elle est prête à tout pour découvrir la vérité. Les amis qu’elle rencontre à l’école sont des personnages secondaires sympathiques et rafraîchissant même si un d’entre eux est cliché à mort – je ne vous dirai pas lequel, pas de spoiler ! Bref, cette petite bande d’étudiants est plutôt chouette. Il y a aussi les étudiants plus âgés qui font partie de l’intrigue. Ceux-là connaissaient Margaret, raison pour laquelle Vanessa essaie de se rapprocher d’eux. Et deux d’entre eux, qui sont des garçons, se mettent à tourner autour de Vanessa …

Le plus de ce roman c’est qu’il ajoute au monde de la danse classique le surnaturel. Cette idée est assez originale dans un roman je trouve, d’autant plus que c’est assez bien fait. Il y a certains passages du roman qui donnent des frissons dans le dos, parce qu’on se doute de ce que Vanessa n’a pas encore compris à certains moments alors qu’à d’autres, on ne s’attend pas à de tels rebondissements. Sur certains blogs, il est écrit que La danse des ombres est un mélange du film Black Swan et de la série de romans La cité des ténèbres (The Mortal Instruments) et j’aurais tendance à être assez d’accord avec ça.

Il s’agit d’un premier tome. Le suivant est déjà annoncé sur Goodreads et le pitch me donne bien envie de le lire.