Auteur : Katie McGarry

Editeur : Mosaïc

Prix : 14.90 €

453 pages

Résumé (éditeur) :

Je m’appelle Rachel. On a une belle maison, de l’argent, mes parents m’aiment, mes frères aussi. Alors dites-moi pourquoi je souffre ? Pourquoi, si souvent, j’étouffe d’être moi. Dans ces moments-là, je ne connais qu’un moyen de me libérer : la vitesse. Je monte dans ma voiture, je fais rugir le moteur, bondir mon bolide et je roule comme une folle. Je roule toute la nuit. J’aurais dû me douter que la nuit on rencontre forcément le garçon qu’il ne faut pas…

Je m’appelle Isaiah. Je fais partie de ces mecs qui n’ont jamais de chance. Pas de famille, pas de foyer, pas d’espoir. Même l’amour m’a tourné le dos. Mais une chose ne m’a jamais trahi : ma caisse, même quand je la pousse à 200 à l’heure. Alors, je n’aurais jamais imaginé qu’elle m’apporterait un jour les pires ennuis : une fille qui n’aurait jamais dû se retrouver sur ma route …

Mon avis :

Cette romance young adult m’a beaucoup plu. Je ne connaissais Katie McGarry que de nom. En effet , depuis plusieurs mois, je tombe souvent sur des articles qui vantent ses deux romans précédents, Hors limite et Prêts à tout. En voyant le tout dernier en librairie, je me suis dit « pourquoi pas ».

Je suis ravie de ma découverte. J’ai apprécié l’idée de départ et le style d’écriture. Les personnages principaux, Rachel et Isaiah sont très réussis. Ils sont l’un comme l’autre très attachants. Ils viennent de deux mondes différents et pourtant ils ont plus de choses en commun qui ne le croient, et pas seulement leur passion pour les Mustang.

Rachel m’a beaucoup émue. Bien qu’elle vive entourée de 4 frères dans une famille aisée avec des parents qui l’aime, elle n’est pas heureuse. Elle fait passer le bonheur de sa famille avant le sien, peut importe les conséquences que cela peut avoir sur sa vie. L’attitude des membres de sa famille m’a fait beaucoup de peine pour elle. La pression qu’elle subit au quotidien, les remarques de ses frères, son sens du sacrifice font qu’elle ne peut pas être elle-même. Sauf avec Isaiah.

Le jeune homme dépend de l’Assistance publique. Il n’a pas de parents, pas de famille, juste une assistante sociale qui essaie de l’aider. Mais il a Noah, son meilleur ami, son frère même s’ils n’ont pas de lien de sang. Sa vie est compliquée et difficile. Son passé est lourd mais j’ai aimé les liens qui l’unissent à Noah et Echo (les héros du premier livre Hors limite). L’arrivée de Rachel dans sa vie va tout remettre en question pour lui et lui faire prendre conscience de beaucoup de choses.

On se retrouve dans le monde des voitures et des courses illégales mais ce n’est pas ce qui prime. J’avais un peu peur d’un truc à la Fast & Furious mais non. Les courses sont juste la toile de fond de l’histoire entre Rachel et Isaiah.

Quatre des personnages secondaires assez présents dans le roman sont les héros des deux romans précédents Hors limite (Noah et Echo) et Prêts à tout (Beth et Ryan). Je n’ai pas lu ces romans mais ça ne m’a pas empêchée de savourer ma lecture. Je pense que, comme les romans de Simone Elkeles, on peut les lire dans le désordre ou même n’en lire qu’un. Lire l’intégralité de la série n’est absolument pas une obligation, ce que je trouve assez chouette. Bien souvent, je me retrouve coincée dans des séries dont les tomes ne sont pas égaux du point de vue de la qualité. J’aime pouvoir choisir de lire ou pas une série complète.

Le prochain roman sera consacré à l’un des frères de Rachel. Il n’est annoncé qu’en VO pour le moment, ce qui me laissera le temps de lire les autres romans de Katie McGarry !